Comment la crypto rend-elle plus con et misogyne : une explication simple

Bien sûr, il est possible de bosser dans la crypto sans devenir un gros con égocentrique arrogant dépourvu de conscience. Mais beaucoup n’y arrivent pas.

Bien sûr, il est possible de bosser dans la crypto sans devenir un gros con égocentrique arrogant dépourvu de conscience. Mais beaucoup n’y arrivent pas.

La crypto est une drôle de drogue non ? Je pourrais épiloguer sur le sujet pendant des heures et des heures mais pour l’instant aucune étude scientifique solide n’a encore démontré le caractère addictif et compulsif de la chose. Bien qu’une équipe de chercheurs finlandais ait découvert que les traders crypto avaient également des taux élevés de dépendance aux casinos, aux jeux vidéo et à Internet. Les traders de crypto, présenteraient également des niveaux de détresse psychologique et de solitude plus élevés que les traders des marchés boursiers. Est-ce que vous sentez venir le rapport avec American Psycho?

Aucun jour ne passe sans qu’éclate un énième drama dans la crypto et le Web3. En période de disette on pourrait se réjouir de ces rebondissements stériles révélant un manque cruel d’empathie et dénués de tout sens, cependant ces cas flagrants de misogynie au sein de l’industrie sont révélateurs de cicatrices bien plus profondes qu’elles n’y paraissent. On aurait pu croire que la crypto est bien plus inclusive qu’elle n’y paraît puisque certains gueulent à bout de champ qu’elle casse les codes et les barrières entre les individus. En favorisant le pseudonymat (oui le mythe de l’anonymat dans la crypto c’est du bullshit) on ne ferait pas de distinction de genre, de nationalité ou de religion, mais encore une fois c’est une connerie aussi grosse que la politique monétaire de Christine Lagarde.

Si la crypto était aussi inclusive qu’elle le prétend, il n’y aurait probablement pas autant de micro-communautés qu’il y en a aujourd’hui. Et c’est très certainement là où certains post-ados et gros bonhommes bien virilistes et masculinistes se sentent blessés dans leur ego fragile. Pourquoi diantre chercherait-on à les écarter de communautés qu’ils pourraient largement dominer en les abreuvant de leur sagesse infinie et de leur toxicité de mâles dominants ? Le Web3 reproduit les mêmes schémas que dans les entreprises classiques, et dans certains cas il les accentue. Poussés par ce sentiment de liberté ultime, les codes de la société déjà mis à mal par des années d’émancipation féministe, sont balayés d’un coup de clavier par une bonne partie de nos congénères. “Avec la crypto vous imaginez que vous êtes brillants et puissants, alors que, pour les autres, vous êtes juste un con.” Même si des alternatives existent comme les DAOs, cela n’empêche en rien les comportements primitifs expulsés par de trop fortes doses de testostérones.

Pour comprendre les racines fondamentales de la transformation en con, j’ai pris comme image l’usage de drogues dites “récréatives” comme la cocaïne. La cocaïne cible trois mécanismes dans le cerveau. Dans un premier temps, elle inonde celui-ci de dopamine chaque fois qu’on tape une ligne. Imaginez un trader débutant éprouver du plaisir après avoir réussi à placer son stop loss sur Binance pour la première fois. Comme il a ensuite une forte envie de retrouver cette sensation, il va certainement essayer avec un effet de levier sur FTX ! C’est grisant. La vie est un peu plus excitante. La cocaïne tout comme la crypto, décuple cette sensation avec beaucoup de puissance. Vous sentez venir le côté mâle alpha ?

Deuxièmement, la cocaïne et la crypto chamboulent complètement votre inhibition. La cocaïne influe directement sur le cortex préfrontal, en d’autres termes, la partie du cerveau qui régule le comportement et la capacité à prendre de “bonnes” décisions. Elles obscurcissent vos fonctions exécutives, votre capacité de discernement et votre jugement. Vous vous retrouvez avec une incapacité à résister à vos pulsions. Vous vous souvenez de la fois où vous avez cherché à grossir votre bag avec ce shitcoin à tête de shiba, parce que son cours était dopé par un milliardaire atteint d’Asperger sur Twitter ?

La cocaïne peut diminuer votre capacité à reconnaître les émotions négatives chez les autres, tout autant que la crypto. Et c’est pourquoi vous avez ce sentiment de surpuissance, alors qu’en fait, non, vous êtes juste en train de vous faire berner par votre cerveau. Troisième mécanisme, les drogues favorisent la prise d’habitudes. Comme vous avez l’habitude de prendre votre petite dose vous y succombez inévitablement. Comme pour la cocaïne, il n’y a pas d’effet de manque physique avec la crypto (peut-être un léger mal au cul à force de rester vissé sur sa chaise 10h par jour), mais un fort effet de manque psychologique. On se sent mal et angoissé lorsque l’on rate un trade, un airdrop, une WL, ce qui augmente la motivation de continuer à chercher indéfiniment. Au final vous ne résistez plus à vos pulsions et vous retournez à l’état de primate.

Lorsque l’on se trouve dans un cycle comme celui que l’on vit actuellement (crypto-winter ou bear market), l’homo-anonymous doit pouvoir exulter, et quoi de mieux que sa cible principale si ce n’est la femme, son némésis, l’origine de la pomme de la discorde. Généralement ce sentiment est exacerbé chez les plus jeunes toujours en quête d’identité sexuelle ou pour certains mâles qui auraient encore peur de reconnaître en leur for intérieur leur homosexualité latente.

Si l’idée même d’une remise en cause pour certain est inenvisageable, d’autres ont déjà fait amende honorable, mais ne vous méprenez pas. Cette quête de rédemption souvent pavée de bons sentiments ne cache qu’à demi-mot une certaine condescendance envers nos congénères féminins. Alors si l’idée d’émancipation des femmes dans le Web3 en dérange quelques-uns, rappelez-vous de cette citation de Françoise Giroud : “La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente”.

COMMIT est disponible sur Lens, Discord, Twitter et Instagram.

c’est tout chaud
ca vient de sortir

Les dernières
actus